Cytoponction, microbiopsie et macrobiopsie

Seule une analyse histocytopathologique (microscope) permet le diagnostic définitif d’une anomalie du sein et définit la nature bénigne ou maligne (cancer).

Toute suspicion de lésion doit donc faire l’objet d’un prélèvement sous contrôle d’imagerie.La cytologie, la microbiopsie et la macrobiopsie permettent le prélèvement de cellules du tissu mammaire nécessaires au diagnostic et à la prise en charge d’une anomalie.

Ces examens n’entraînent pas de dommage esthétique et les complications sont rares.

Cytoponction

C’est un prélèvement à l’aide d’une aiguille fine permettant une analyse de cellules et non de tissu.

Microbiopsie

La microbiopsie est réalisée sous anesthésie locale et échoguidée. Elle permet le prélèvement de petits fragments de tissu de la lésion douteuse.

Généralement, 2 à 3 prélèvements sont réalisés, si nécessaire.

 

réf : https://www.radiologie-bordeaux.fr/la-micro-biopsie-mamaire/

Macrobiopsie

Réalisée sous anesthésie locale, la macrobiopsie permet de prélever en un seul passage un volume plus important de tissu mammaire. Elle est principalement utilisée pour l’étude des lésions de type microcalcifications.

Elle est réalisée :
Sur une table dédiée, munie d’un appareil de mammographie. Il faut procéder à une compression du sein pour permettre une localisation précise de la lésion.

Sous contrôle échographique

Ou, plus rarement, sous contrôle IRM, lorsque les lésions sont uniquement visibles grâce à cet examen.